NOTES BIOGRAPHIQUES
Jack R. Miller, B.A., B.C.L., B.A.L.
M. Miller est résolutionniste (néologisme de son cru) et, à ce titre, a fait fonction d'animateur-expert, de médiateur, conciliateur, modérateur et facilitateur et a rempli d'autres rôles faits d'impartialité et d'objectivité dans de nombreux dossiers de caractère commercial et administratif depuis 1982. M. Miller a reçu sa formation tant aux États-Unis qu'au Canada, notamment au Center for Public Resources de New York et à la Society for Professionals in Dispute Resolution. Depuis 1990, toute la pratique de M. Miller est exclusivement dans ce domaine. 

M. Miller est aussi avocat. Il a été admis au Barreau du Québec en 1966 et au Barreau du Haut-Canada (Barreau de l'Ontario) en 1979. Il a pratiqué chez Martineau Walker durant 25 ans à titre d'avocat plaideur dans des dossiers complexes de caractère commercial et administratif. Même alors, il répondait aux besoins de ses clients en les aidant à trouver des solutions valorisantes à leurs différends, souvent à l'extérieur du processus judiciaire, mais toujours en conservant leur accès aux tribunaux.

M. Miller est cofondateur et président du Groupe Interlex du Canada Inc., cabinet-conseil en résolution de conflits et règlement de différends. Pluridisciplinaire, employant une méthodologie éprouvée, Interlex est le véhicule permettant à M. Miller d'interagir avec des professionnels de haut calibre d'autres disciplines.

M. Miller est reconnu dans la communauté, ayant été l'auteur de nombreux articles publiés dans le domaine. Il était le premier président du Pavillon pour les Solutions aux Différends Économiques, une initiative de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Au Sommet de la Justice en 1991, il représentait le milieu des affaires et était le porte-parole à la Table de Concertation pour la "conciliation"; il y a animé l'atelier qui a produit le document intitulé "Les principes susceptibles d'être à la base du développement des modes alternatifs et complémentaires et des plans d'actions à leur mise en place". Il a cosigné le rapport à la Commission des valeurs mobilières du Québec, en date du 4 mars 1993, intitulé "Groupe-conseil sur les modes alternatifs de règlement des différends". Il travaille présentement pour créer une place au dialogue au sein de l'administration de la justice au Québec.

Le Barreau du Québec lui a accordé une équivalence complète en regard de la formation exigée pour être inscrit sur la liste des médiateurs dans le cadre du projet pilote de 1995 ainsi que dans le cadre de l'initiative du 1er novembre 1999, le tout à la Cour supérieure du Québec. M. Miller avait été l'un des grands responsables du projet pilote organisé en 1992 par la Cour supérieure pour les dossiers commerciaux et administratifs.

Rév. 2 nov. 1999

Tous droits réservés Groupe Interlex © 2005